Évoquer le mot « violence » implique une interaction auprès de personnes dont la santé mentale peut avoir subi quelques blessures… De plus en plus, nous devons être prêts à faire face à des personnes dont le développement et la stabilité psychique sont fracturés. Il faut savoir comment soutenir ces personnes dans le recouvrement de leur identité et de leur potentiel dont les capacités sont souvent mises à rude épreuve.

Diane Chayer Consultation Inc. offre des services spécialisés dans les situations de violence sociale : violence en milieu de travail et dans les institutions scolaires, violence conjugale et familiale, abus sexuels et autres actes criminels.

Ces services s’adressent tant aux équipes de travail qu’aux professionnel-les engagé-es auprès de clientèles multi-éprouvées, et ce, dans différents milieux :

  • Maisons d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale
  • Centres de femmes
  • Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS)
  • Centres d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC)
  • Centres de santé et de services sociaux incluant la protection de la jeunesse
  • Centres hospitaliers et de soins de longue durée
  • Maisons de la famille
  • Groupes communautaires travaillant en santé mentale
  • Groupes de défense de droits
  • Groupes pour hommes et femmes itinérant-es
  • Corps policiers
  • Groupes pour hommes en difficulté

Offerts dans toutes les régions du Québec, nos services peuvent s’échelonner sur du court, moyen ou plus long terme, en fonction des besoins exprimés et de la démarche la plus appropriée pour y arriver.

FORMATION

Diane Chayer Consultation étant un organisme accrédité par la Société de Formation et d’Éducation Continue (SOFEDUC), toutes les formations offertes donnent accès à une attestation de participation. Pour les personnes désireuses d’obtenir une attestation de réussite qui émet des unités d’éducation continue (UEC), un examen est requis.

Ateliers d’une journée

La formation continue constitue un moyen privilégié d’assurer le développement professionnel, d’augmenter et de raffiner nos compétences et nos habiletés, de réfléchir et de s’outiller pour affronter des situations à risques variables.

Quatre ateliers ont été mis au point pour aborder ensemble des sujets qui questionnent nos façons d’être et de faire.

Programme Coopération Forces Action,
une approche intégrée de l’empowerment

Développée pour favoriser l’autonomie professionnelle, augmenter les compétences et aiguiser une conscience sociale individuelle et collective face aux multiples problématiques auxquelles nous sommes confronté-es, cette approche offre une formation théorique suivie de rencontres de formation clinique mensuelles échelonnées sur une année pour intégrer et partager nos apprentissages dans un petit groupe axé sur l’entraide et la collaboration.

Supervision et orientation clinique

Dans une perspective de formation continue et de développement professionnel, individuellement ou pour les équipes de travail, créer un lieu de réflexion et d’apprentissage propice à la mise en place de pratiques cliniques éthiques qui visent l’actualisation du pouvoir d’agir de toutes les personnes impliquées. Travail stimulant garanti!

Nous offrons également des services de restructuration et de ré-orientation clinique à des équipes et des groupes de travail qui veulent axer leur intervention autour d’une démarche d’actualisation du pouvoir d’agir des personnes. Pour interagir sans s’épuiser.

 

Intervention auprès des individus
et des petits groupes

Avec comme objectif une meilleure connaissance de soi (se connaître pour se comprendre) pour ainsi mobiliser le potentiel des individus et des petits groupes, dont les familles, autour de décisions éclairées qui mènent vers des actions constructives, basées sur la collaboration. Des actions gagnant-gagnant! Oui, c’est possible…

 

Consultation en gestion de conflit
et violence au travail

Au travail, rien n’est personnel : tout est organisationnel.

Lorsque les relations de travail se compliquent ou tournent en rond, il faut y voir pour éviter une plus grande contamination du climat d’équipe qui fixe les relations dans le « ça ne me regarde pas » et le « je ne m’en mêle pas ».

Organiser une démarche de gestion de conflit, voire de crise, demande l’implication de tous et de toutes pour une saine gestion des malaises et des problèmes qui se sont accumulés au fil du temps. Cette démarche favorisera également la mise en place de règles claires de savoir vivre et de respect.

Le milieu souffre de situations qui dénotent la présence évidente ou plus sournoise de comportements inappropriés, peut-être même inacceptables? Il y a une loi pour protéger les employé-es sur leur lieu de travail mais il faut aussi une volonté de la faire respecter.